Alors que nos voisins d’Europe du nord et anglo-saxons font appel au conseil pour assoir leur développement, nos PME françaises boudent ces services qui sont un véritable levier de croissance et de compétitivité.

Excellence opérationnelle et vitesse d’adaptation : des atouts stratégiques majeurs

Aujourd’hui dans l’industrie, excellence opérationnelle et vitesse d’adaptation sont devenues les critères prépondérants à la compétitivité et in fine à la croissance des entreprises.
Or, force est de constater qu’un grand nombre de TPE/PME industrielles ont du mal à suivre ces évolutions de marchés, technologiques ou encore sociétales tout en maintenant leur performance. Avec malheureusement parfois pour conséquence des difficultés économiques qui apparaissent.

Stratégie et organisation : prérogatives du dirigeant

Alors que le dirigeant va facilement faire appel à un conseil juridique ou financier, il va être plus réticent à se tourner vers un expert sur ce qui relève à ses yeux, de sa compétence : la stratégie de l’entreprise et son organisation. C’est probablement là, une des premières difficultés au rapprochement.
Autre frein : l’idée souvent optimiste qu’il est possible d’utiliser les ressources internes pour s’auto-évaluer et opérer le changement.
Enfin dans l’esprit d’un dirigeant, le conseil est cher. Il le perçoit souvent comme un coût décorrélé d’un éventuel gain.
Pourtant, la présence d’experts opérationnels disposant d’une parfaite connaissance du fonctionnement et des contraintes spécifiques aux TPE/PME est un atout pour accompagner et faire gagner un temps précieux à leur dirigeant.

Le conseil en organisation : un outil pour le dirigeant

Le conseil doit être intégré par le chef d’entreprise comme un outil. Cet outil va lui permettre en premier lieu de prendre du recul sur sa stratégie et son organisation, puis de mettre en oeuvre les solutions sur mesure adaptées à la situation de l’entreprise. Le consultant apporte au dirigeant une idée de l’ailleurs et de ses bonnes pratiques ainsi qu’une boite à outils dont il ne dispose pas toujours. Le dirigeant complète donc sa vision et son savoir-faire par l’expertise du consultant.

Le changement c’est maintenant ou pas…

Dans une structure de TPE/PME chaque action doit être tournée vers l’exploitation. Il est difficile de libérer du temps aux opérationnels pour des projets transverses.

Et les risques existent lorsque l’on utilise des ressources internes :

  • Dégradation momentanée du service aux clients par le temps consacré au projet,
  • Dilution des actions dans le temps avec de possibles abandons,
  • Perturbation plus longue que nécessaire de l’organisation.

Dans cette configuration, le changement, qui s’inscrit déjà par nature dans un temps long, devient … très long et perd de son intérêt stratégique.
Ainsi pour une meilleure efficacité, l’utilisation d’une tierce partie s’impose pour préparer, piloter les actions et ancrer le changement dans l’entreprise dans un temps approprié.

Un investissement pour améliorer la compétitivité de son entreprise et assoir sa croissance

Enfin, l’approche du coût. Pour le dirigeant, il est important de considérer une mission de conseil en organisation dans sa globalité. C’est à dire, d’associer le diagnostic et les préconisations à la mise en oeuvre des solutions retenues conjointement. De fait, des résultats mesurables sont atteints et le coût devient un investissement.
Au delà des résultats directs de la mise en oeuvre de solutions qui améliorent la performance de l’entreprise, il faut également pouvoir apprécier la valeur du « gain de temps » que va constituer la prestation de conseil dans l’atteinte des objectifs fixés. Ces éléments réunis concourent à l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise et offrent un tremplin pour sa croissance.

Une aventure qui commence par une rencontre

L’apport du conseil en stratégie et en organisation est par conséquent un atout majeur pour une TPE/PME. Les différentes structures de développement économique l’ont d’ailleurs intégré. Elles incitent les PME à faire appel au conseil et mettent en place des dispositifs d’aides financières sous forme de subventions pouvant couvrir jusqu’à 50% des coûts des missions.
Et pour finir par cette phrase de Paul Valéry :

« Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie ».

Alors commençons par nous rencontrer autour d’un café pour apprendre à nous connaitre et travaillons ensemble au développement de votre compétitivité.

Arnaud DUBOC
www.alternatives-co.com
+33(0)6 87 98 91 98

Call Now Button